Histoire d’Al Quds – 2er partie

JérusalemAlexandre le Grand conquiert Al Quds
Après Nabuchonodosor c’est au tour d’Alexandre le Grand de conquérir Al Quds en 332 av. J.C. Ce fut le point de départ d’une période instable qui s’aggrava après sa mort le 11 juin 323 av. J.C. avec des différents qui éclatèrent au sujet d’Al Quds entre deux commandant de l’armée d’Alexandre, les commandants Salouks et Batlimous.

Al Quds est baptisé « Aelia Kapitolina » par l’empereur Hadrien

En 63 av. J.C les Romains réussirent à occuper la ville sous le commandant de Pompée. Sous le règne de l’empereur Hadrien, la ville fut entièrement détruite en 135 av. J.C afin d’y construire à la place une colonie romaine qu’il baptisa « Aelia Kapitolina ».

En 335, construction de l’église du Saint- Sépulcre.
Al Quds garda ce nom sous le règne des Byzantins (330-636), période durant laquelle le christianisme fut reconnu comme la religion officielle de l’Empire Byzantin suite à la conversion de l’Empereur Constantin. En 335 la mère de l’Empereur Hélène construit l’église du Saint- Sépulcre.

En 614, les Perses reprennent Al Quds pour la seconde fois. Ils détruisirent la plupart des églises et des couvents. Ils y restèrent jusqu’en 627, date à laquelle les Byzantins, sous Héraclius, la récupèrent.

Suite à la victoire des Musulmans face aux Romains, lors de la bataille d’Al Yarmouk en l’an 15 de l’hégire (636), le calife Ibn El Khattab (ra) entra dans Al Quds sans effusion de sang et conclut un pacte connu sous le nom « Al Ouhda Al Oumariya